L'ostéopathie pour soulager la douleur chronique : un match parfait.

jesper-aggergaard-495757-unsplash.jpg

La douleur chronique se définit comme une douleur qui persiste au-delà du temps normal de guérison. Une douleur qui dure plus de 3 à 6 mois est généralement classifiée comme chronique. Selon certaines études, ce serait environ 20% de la population mondiale qui souffrirait de douleur chronique. (Rolf-Detlef et al 2015)

Il s’agit donc d’une situation plutôt commune, mais pourtant si difficile à aborder et à traiter pour de nombreux praticiens.

Comment l’ostéopathie arrive-t-elle à soulager la douleur persistante?

On a parfois l’impression que l’ostéopathe arrive à «replacer» certaines articulations provoquant ainsi un soulagement. Qu’en est-il vraiment?

Il semble que l’effet de la thérapie manuelle telle que pratiquée par l’ostéopathe ne soit pas celle que l’on pense. Nous ne modifions pas directement la structure d’une articulation, mais entraînons possiblement des effets neurologiques , des effets locaux sur les tissus et un effet de bien-être lorsque la relation thérapeutique est bonne. L’ostéopathe agit principalement sur la modulation descendante de la douleur. Selon René Pelletier, doctorant à l’Université de Montréal, « les manipulations manuelles qu’effectuent les ostéopathes contribuent à changer les informations sensorielles envoyées au cerveau par les muscles et les articulations endoloris. Les études montrent que, pour agir de façon durable sur les différentes régions du cerveau en cause dans la perception de la douleur, les traitements doivent être répétés pendant une certaine période afin de modifier le fonctionnement du cerveau lié à la douleur».

Le toucher thérapeutique

Lorsque vous avez confiance en votre thérapeute, les effets de la thérapie manuelle sont optimisés. Comme lorsque quelqu’un qui semble bienveillant nous aborde, nous démontrons plus d’ouverture, une personne avec une approche plus rapide ou agressive pourrait nous donner l’effet contraire. C’est pourquoi il faut miser sur une bonne alliance thérapeute-client pour augmenter les effets sur la douleur.

Thérapie manuelle vs exercices

Tout est une question de dosage. Votre thérapeute doit être à l’affût de votre réaction à la thérapie manuelle et vous devez maintenir une bonne communication. ll n’existe pas de recette magique applicable pour tous. Il faut savoir progressivement réintégrer l’activité physique toujours en respectant ses limites. J’ai personnellement suivi des formations spécifiques aux douleurs chroniques où j’ai appris à bien quantifier les exercices pour les personnes avec de la douleur persistante. C’est l’approche que je privilégie en ostéopathie, de la thérapie manuelle combinée à quelques exercices significatifs pour mes clients. Pas question de partir avec des dizaines d’exercices, seulement un programme ciblé pour vous et en fonction de vos intérêts. Au cours des dernières années j’ai formé des groupes de douleurs chroniques dans différents établissements et j’ai pu voir des changements importants chez mes clients. Ces changements ont pu arriver grâce à une grande implication de leur part, une constante communication et une alliance entre eux et moi.

Quelle joie de pouvoir les voir pratiquer certaines activités qu’ils n’arrivaient plus à faire depuis longtemps!

Et vous, quelle activité aimeriez-vous reprendre si vous arriviez à mieux contrôler votre douleur?

Contactez-moi afin que l’on travaille ensemble pour atteindre vos objectifs!

Références:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4450869/

http://integrativeosteopathy.com.au/clinical-reasoning-manual-therapy/?fbclid=IwAR2aH0vbdD4MIxGqK35yvhoBfUlWyEfFq0fvO7wfejFH9AQ3HOtNpQ1yqug

https://nouvelles.umontreal.ca/article/2018/04/30/l-osteopathie-peut-aider-a-traiter-la-douleur-chronique/?fbclid=IwAR2FHrd3U2Od6pCydWdCN_ywkQtu8DIcq5GpsDDLwCtsl_A1qzGKq8eEf1Y

Catherine Provost