Le yoga a-t-il vraiment des effets sur la santé?

silhouette-2512805_1920.jpg

Le yoga a gagné en popularité ces dernières années, on le voit comme une belle façon de s’entraîner, de relaxer, d’augmenter sa souplesse.

Mais quels sont ses effets sur la santé?

Plusieurs chercheurs se sont penchés sur la question et voici ce l’on sait désormais.


Des effets sur la capacité respiratoire

Les exercices de contrôle respiratoire et de relaxation auraient un effet sur certaines mesures de fonction respiratoire. Chez des sujets asthmatiques, on aurait noté une amélioration de la tolérance à l’effort et une diminution de la prise de médicaments après un programme de yoga quotidien. (Raub 2002)

 

Impacts sur la santé mentale

Une pratique quotidienne du yoga pourrait augmenter le taux de sérotonine dans le corps et diminuer les symptômes dépressifs, l’anxiété et le stress. (Woodyard 2011)

Lors d’un essai clinique chez des femmes référées en clinique de yoga à raison de 90 minutes, deux fois par semaine durant deux mois, des chercheurs en sont arrivés à des conclusions similaires. En effet, les femmes qui avaient reçu le traitement présentaient une importante diminution de leur stress et de leur anxiété entre le début et la fin du programme. Les femmes qui n’avaient pas participé au groupe de yoga présentaient le même taux d’anxiété qu’au début. (Javnbakht et al 2009)

Finalement, une étude a été réalisée sur douze semaines comparant un groupe faisant du yoga trois fois par semaine durant une heure à un second groupe pratiquant la marche à la même fréquence. L’étude a démontré que le yoga avait un impact plus grand que la marche, avec des changements métaboliques plus importants dans le système GABA, un messager chimique ayant des effets «inhibiteurs», amenant un effet de détente et une diminution du stress. (Streeter et al 2010) Des taux de GABA plus bas que la normale seraient associés à différentes problématiques comme la schizophrénie, le stress post traumatique, la dépression, l’épilepsie et les troubles du sommeil. (McClafferty 2017)

 

Force musculaire, souplesse et douleur

Je ne vous apprends probablement rien si je vous dis que le yoga peut aider à améliorer la force musculaire et la souplesse. Or, pour la gestion de la douleur lombaire, un programme de douze semaines de yoga s’est avéré supérieur à la lecture d’un guide d’autogestion et l’approche conventionnelle. (Sherman et al 2005)


Et vous qu’est-ce qui vous motive à pratiquer le yoga?

Envie de débuter un programme d’ostéopathie et de yoga? Contactez-nous!

Pour prendre rendez-vous c’est ici.

Références

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1744388109000048

https://www.liebertpub.com/doi/abs/10.1089/acm.2010.0007

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3193654/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5332914/

https://annals.org/aim/fullarticle/718899

Catherine Provost